Statistiques et faits intéressants – 2016

685 entreprises serricoles dans deux secteurs principaux, soit la production de fruits et légumes, et la production horticole ornementale (plantes et fleurs), principalement pour la consommation intérieure :

  • 150 entreprises en production mixte (fruits, légumes, plantes et fleurs)
  • 190 entreprises spécialisées en production de fruits et légumes
  • 345 entreprises spécialisées en production de fleurs et de plantes

Près de 2,5 millions de mètres carrés de surface de serre en production!

  • 22% dédiés à la production mixte
  • 28% dédiés à la production de fruits et légumes, dont 628 000 m2 en tomates, 148 000 m2 en laitue, 114 000 m2 en concombres, et 42 000 m2 en poivrons
  • 50% dédiés à la production de plantes et de fleurs

Ventes totales de 265 M$ en 2015, soit près de 10% de toutes les ventes canadiennes de production en serre:

  • 101 M$ pour les fruits et légumes
  • 164 M$ pour les plantes et les fleurs

Plus de 5000 emplois générés!

La production sous serre se prête très bien à la production biologique (environnement fermé et peu exposé aux contaminations extérieures)! Outre les produits qui sont certifiés biologiques, beaucoup de producteurs pratique la lutte intégrée pour éloigner les nuisibles, laquelle fait notamment appel à une panoplie d’insectes bénéfiques;

Le succès de la production en serre repose sur une gestion du climat efficace, notamment de la température, du taux d’humidité et du taux dioxide de carbone (CO2). Notamment, pour une production de tomate et de poivron optimale, du CO2 est parfois injecté dans les serres!

Outre les classiques tomates, concombres, laitues, poivrons et fines herbes de serre, d’autres produits poussent en serre au Québec et présentent un certain potentiel commercial: fraises, cucamelons, fruits exotiques, Moringa Oleifera, etc. Également, la production de cannabis sous serre est promise à un bel avenir…

Le Saviez-vous? L’introduction de bourdons dans les serres pour la pollinisation de la tomate est la méthode inévitable pour une bonne qualité des fruits.  Promenez-vous dans une serre de tomates de serre pour constater le travail acharné de ces insectes…

Le Saviez-vous? Entre 14% et 25% des dépenses totales d’exploitation des serres au Québec servent au chauffage, à l’éclairage et au fonctionnement des appareils de gestion du climat.  Les producteurs en serre se tournent toujours plus vers l’utilisation d’énergies renouvelables pour le chauffage de leurs installations : biomasse, électricité, géothermie, etc.  Une industrie qui prône véritablement la réduction des émissions de gaz à effet de serre et le développement durable!